EN FR

Indicateurs écosystémiques pour des océans en plein changement

Les indicateurs écosystémiques sont des mesures servant à évaluer la santé des écosystèmes et leur changement au fil du temps pour que l’on puisse communiquer des trajectoires aux scientifiques, aux décideurs et aux gestionnaires. Ici, les « écosystèmes » vont des microbes aux humains et représentent également les nombreux processus et activités (« connectivité ») qui les relient les uns aux autres. Dans le cadre de programmes nationaux (p. ex., Pêches et Océans Canada) et internationaux (p. ex., programmes dédiés de l’UE; partenariat pour les indicateurs de la biodiversité) continus, on a élaboré des indicateurs océaniques pour suivre et quantifier des écosystèmes eux-mêmes complexes, qui comprennent les humains. Cependant, des lacunes importantes ont empêché la mise en place d’un cadre de gestion intégrée des écosystèmes, notamment les indicateurs qui sont liés aux fonctions écosystémiques, à la connectivité biologique et aux services et, en conséquence, aux paramètres socio-économiques humains. En outre, l’établissement de liens directs avec les pressions exercées par les humains et les déclencheurs du changement climatique, dans un contexte où les connaissances étayent les objectifs de gestion et de conservation, demeure problématique. Nous proposons d’effectuer la transition depuis la surveillance d’un petit nombre de taxons à des indicateurs réels d’opérationnalisation de l’état et de la connectivité pour l’Atlantique Nord-Ouest et le point d’entrée de l’Arctique canadien.  

Ce module permettra de créer des indicateurs concrets de l’état de l’océan, de son utilisation, de sa connectivité et de ses fonctions, depuis les microbes jusqu’aux humains, en élaborant, en opérationnalisant, en intégrant et en évaluant les indicateurs à la lumière de la gestion de l’utilisation des écosystèmes marins. En consolidant les indicateurs humains et socio-économiques avec des indicateurs regroupés des processus et des seuils écosystémiques dans un cadre unique, notre approche globale et interdisciplinaire nous permettra d’étayer la gestion et d’améliorer notre capacité à surveiller les progrès dans le cadre des engagements nationaux et internationaux pris par le Canada. Nous assimilerons les indicateurs existants avec ceux que nous aurons élaborés et relevés comme étant les plus appropriés pour notre région biogéophysique et socio-économique. Nos indicateurs permettront d’étayer et d’orienter des stratégies de gestion concernant les utilisations des océans et les interventions qui les concernent (p. ex., zones de protection marine) et d’évaluer les changements des écosystèmes, leur résilience et les répercussions d’ordre économique.

Chercheurs principaux:

Paul Snelgrove, Ocean Sciences Centre, Memorial University of Newfoundland

Megan Bailey, chaire de recherche du Canada sur la gouvernance intégrée des océans et des côtes; assistante professeure, programme des affaires maritimes, Dalhousie University