EN FR

Vérification future des réseaux de zones de protection marine

Les réseaux des zones de protection marine (ZPM) et d’autres outils de gestion spatiale représentent une importante stratégie qui forme un aspect croissant de la gouvernance des océans au Canada et ailleurs dans le monde. Les ZPM sont souvent conçues explicitement pour que l’on puisse protéger la biodiversité, soutenir ou améliorer la productivité et l’habitat essentiel, maintenir d’autres fonctions et la santé de l’océan et, enfin, fournir une assurance contre des changements soudains ou drastiques des ressources exploitées. Le Canada a entrepris un processus d’expansion marquée de sa couverture par des ZPM, prévoyant passer d’environ un pour cent à dix pour cent d’ici l’an 2020. Cependant, le processus de planification n’est pas conçu pour que l’on puisse incorporer les changements actuels et futurs dans les conditions environnementales. Le modèle G vise à compléter des efforts de planification existants pour aider à effectuer la vérification future des réseaux de ZPM ainsi que des autres outils de gestion spatiale comme des fermetures de pêches et la désignation d’habitats essentiels. Ce projet intégrera des données observationnelles sur les habitats et les écosystèmes changeants avec des données de télédétection en temps réel, des données sur les déplacements d’animaux et des données de suivi des navires pour que l’on puisse comprendre et modéliser les changements dans les conditions océaniques, les ressources biologiques et les profils d’utilisation par les humains qui sont pertinents dans les ZPM. Les résultats de cet exercice se révèleront innovants et efficaces de quatre manières :

1) En fournissant une boîte à outils intégrée et un cadre décisionnel pour une gestion statique versus dynamique;

2) Par l’édification et l’incorporation d’une base d’observateurs régionaux citoyens participant aux travaux scientifiques liés à l’observation et à la surveillance des océans;

3) En mettant au point de nouveaux outils statistiques pour la modélisation dynamique des conditions changeantes;

4) En aidant à concevoir de nouveaux outils juridiques pour la prise de décisions dans un contexte environnemental dynamique.

Les résultats alimenteront les processus en cours d’établissement des ZPM et d’autres processus de planification spatiale, alerteront les intervenants concernant les tendances actuelles et modélisées pour l’avenir et aideront à compléter les réseaux de ZPM statiques par d’autres outils de gestion afin que l’on s’assure d’atteindre les buts de la conservation au fil du temps. Tout en nous concentrant sur l’amélioration de la résilience des réseaux de ZPM du Canada à une époque de changement de l’environnement, nous collaborerons de façon étroite avec des partenaires internationaux, aux États-Unis et en Australie, par l’entremise d’une série d’ateliers permettant d’explorer et de comparer les problèmes et les solutions.

Chercheurs principaux

Boris Worm, département de biologie, Dalhousie University

David Vanderzwaag, Schulich School of Law, Dalhousie University